Théorie et fonctionnement

Utilisant un principe naturel simple grâce auquel l’évaporation forcé d’une petite quantité d’eau produit l’abaissement de la température de la masse principale d’eau, les tours de refroidissement évaporatif représentent encore de nos jours le système le plus utilisé de refroidissement dans l’industrie et le tertiaire.

La température minimum atteignable théoriquement en sortie d’une tour de refroidissement est celle de la température de bulbe humide de l’air du lieu de l’installation: cette valeur est toujours inférieure à celle du bulbe sec (sauf, bien sur, si l’air est saturé d’humidité).

En pratique, à cause des facteurs de performance découlant de l’air saturé et d’un dimensionnement adéquate, le tour de refroidissement refroidi l’eau en circulation à une température de 2 à 3 °C au dessus de la température de bulbe humide.

C’est sur cette base que la plupart des concepteurs et fabricants d’équipements sélectionnent leur tours de refroidissement et leur échangeurs de chaleurs, planifiant dès le départ, l’utilisation d’une tour de refroidissement Assurant l’optimisation du rendement de leur usine.